Le travail de Gesval consiste d'abord en l'évaluation technique et économique de technologies émergentes.

Gesval met sur pied les schémas de valorisation en articulant le transfert de technologie sur le projet de développement industriel.

Le transfert de technologie ou de connaissance concerne la cession par l'ULg des droits d'exploitation, à des fins commerciales, de résultats qui lui appartiennent.

Ces résultats peuvent être brevetés ou non. Il peut s'agir :

  •  d'une substance, d'une molécule, d'un matériau, ... ;
  •  d'une machine, d'un dispositif électronique, ... ;
  •  d'un logiciel à vocation technique ou non ;
  •  d'une méthode de travail, d'analyse ou non ;
  •  d'une marque, y compris celle de l'Université de Liège.

Gesval négocie les licences, les rédige et organise toute l'intendance du transfert ou de la création d'entreprises. L’entreprise assure ensuite le suivi des licences et leur évolution. Elle redistribue les revenus vers les ayants droit selon les règles en application dans les diverses institutions. Pour cela, la société dispose de logiciels spécialisés en gestion de ce type de projets.